29 mai 2016

Fête des mères, sexisme et hypocrisie.



Ne te laisse pas impressionner par mon titre pompeux, je vais écrire un article plutôt léger sur le buzz des derniers jours: le sexisme dans les pubs pour la fête des mères. Je suis féministe, je défends toujours la cause des Femmes, je suis pour l'équité des sexes, le partage des tâches ménagères, l'égalité des salaires, la non-discrimination et tout le reste...mais parfois je trouve que tout ça va trop loin. Accuser les enseignes de sexisme parce qu'elles "proposent" d'acheter aspirateur et autre robot-ménager à sa Môman c'est un peu hypocrite non? 
Qui de la pub ou de la meuf a été la première sexiste? Les pubs sont-elles à l'origine du sexisme ordinaire ou le sexisme ordinaire est-il à l'origine des pubs sexistes? Est-ce la société qui est sexiste parce que les pubs sont sexistes ou bien est-ce parce que la société est sexiste que les pubs le sont aussi? Moi qui d'habitude démarre au quart de tour pour défendre l'intérêt des humains porteurs de vagins, là j'ai d'abord réfléchis (un peu). Une fois n'est pas coutume.


Les pubs sont sexistes...

Je ne vais pas me faire l'avocat du diable, les pubs incriminées ces derniers jours sont bien sexistes. Limiter la Femme à son rôle de mère au foyer-bonne à tout faire c'est sexiste. Oui, si Chéri m'avait offert un aspirateur aujourd'hui, j'aurais un ~peu~ tirer la gueule. Non, je ne suis pas sa mère mais Chéri m'offre tout de même un cadeau. Ceci est un autre débat que je ne développerais pas là tout de suite (l'an prochain peut-être...).
Le monde de la pub est globalement sexiste. Tu as remarqué que c'est tout de même rarement Papa qui passe la serpillière ou qui met de l'assouplissant dans le lave-linge? Bizarrement c'est souvent Papa qui conduit la voiture et Maman qui jongle entre bureau et enfants? Que se sont généralement les petits garçons qui tâchent leurs vêtements (et que c'est Maman qui lave)? Et tu as remarqué que les parents dans les pubs ont toujours une alliance? Il y a donc une marge conséquente d'amélioration du côté des "penseurs" du marketing et pas seulement le dernier weekend de Mai.

...mais cela ne serait-il pas que le reflet de nos comportements?

Et oui, avant de voir la paille dans l’œil de son voisin il faut voir la poutre dans le sien. Les publicitaires ne sont pas innocents mais sont-ils les seuls coupables? Ceux qui hurlent au scandale depuis quelques jours sont-ils totalement irréprochables? Combien offriraient sans sourciller un poupon à leur fils ou petit-fils? Combien offriraient un costume de pompier à leur fille ou petite-fille? Là encore, j'ouvre un débat dans le débat: pourquoi est-ce moins "dérangeant" d'offrir quelque chose de "masculin" à une fille que d'offrir quelque chose de "féminin" à un garçon?
Qui n'a jamais offert de fleurs à sa mère? D'ailleurs, quand t'amènes un bouquet quand t'es invité à dîner, tu le tends à qui? Et en tant que mère, n'es-tu pas celle qui fait les lessives? Celle qui amène les gamins à l'école? Celle qui s'occupe de la déco? Celle qui se maquille? Je ne dis pas que cette situation est équitable et satisfaisante mais je dis que c'est comme ça en général.
Je suis féministe, je bosse, je rentre tard du boulot mais c'est toujours moi qui m'occupe de la lessive, du repassage, du ménage, du changement de draps, de chercher la nouvelle nounou...et je pense malheureusement que c'est ce qui passe chez beaucoup d'entre-nous parce que c'est tout un packaging d'idées reçues et de stéréotypes dont nous avons tous et toutes hérité. Sans doute que la pub a eu et joue toujours un rôle dans ces stéréotypes mais ne sommes-nous pas assez grands pour prendre nos responsabilités pour faire évoluer les mœurs plutôt que de pointer les erreurs des autres?

Alors quoi offrir à sa mère?

Si l'on part du postulat que nos mères adorent recevoir des cadeaux même si la Fête des mères est totalement commerciale (contrairement à Noël hein?*sarcasme*), tu te demandes alors quoi offrir à celle qui t'as donné la vie. Elle adore cuisiner alors quel mal y a-t-il à lui offrir le dernier mixeur en vogue? Elle est accro au maquillage alors quel mal y a-t-il à lui offrir du fard à paupières? Elle est maniaque et son aspirateur a rendu l'âme, quel mal y a-t-il à lui en racheter un? Un cadeau est fait pour faire plaisir à celle qui le reçoit et...c'est tout!
Devrais-je me refuser un cadeau qui me fait envie parce que certains trouvent ça sexiste? Sous prétexte que je suis une féministe je devrais refuser que l'on m'offre du maquillage ou un sac? Est-ce à cause des pubs sexistes ou des consommateurs si les ventes d'aspirateur, de sèche-cheveux et de parfum explose à la Fête des mères ?
N'oublions pas que les papas aussi ont leur fête ! Et là, bizarrement, ça crie moins au scandale quand les pubs proposent des perceuses, des box cadeau pour conduire une voiture de course, des kits barbecue ou encore des carafes à vin ou fut de bière. Pourtant, tous les hommes (à commencer par le mien) ne sont pas particulièrement bricoleurs ou alcooliques.


Arrêtons de voir le mal partout, surtout chez les autres...

11 commentaires:

  1. Hahaha, ça fait plaisir de te lire :). Bon alors j'ai pas suivi le buzz du moment, m'enfin j'imagine que c'est le même que l'an dernier et l'année d'avant et celle encore avant et attention, je vois dans ma boule magique qu'on y aura probablement droit l'an prochain ! #alertespoiler ! Moi aussi ça me gonfle ces trucs là, et je ne jette pas la pierre aux publicitaires, houla non, des deux camps ce sont bien eux les plus futés.^^
    A croire qu'il faut toujours diaboliser quelqu'un ou quelque chose, non mais les gens...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ça aussi c'est triste...le fait que chaque année on "parle" des mêmes choses (mais petit à petit ça s'arrange...un peu).

      Supprimer
  2. Euhh... Bah j'ai rien à rajouter. Tout est dit! Et bien dit! Et voilà!... Bon moi j'ai pas eu de cadeau (faut pas rêver non plus^^) mais j'aurais bien aimé un truc bien sexiste genre un parfum, du maquillage, des bijoux ou autre truc "de fille"!^^ Et ça ne m'empêche pas d'être féministe non plus!^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui! Y a pas de mal à offrir des trucs "de filles" à sa femme merde! ;-)

      Supprimer
  3. Un grand plaisir cet article, il me plait !! Bravo !! Surtout la comparaison finale avec les hommes. Je trouve que parfois, dans ce type de débats, on les oublie alors qu'ils ne sont pas toujours forcément mieux lotis... Pour prendre un exemple que je connais personnellement, on ne parle vraiment pas souvent de la pression incroyable qui s'exerce sur les hommes qui veulent prendre un congé parental.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et non...le sexisme frappe aussi les hommes. Sur insta j'ai partagé un extrait d'idées cadeaux pour la fête des pères...du whisky, un babyfoot et des tournevis...j'aimerais bien voir la tête de certaines mamans si on leur offre une bouteille de whisky à la place d'un bouquet ou d'un bijou!

      Supprimer
  4. Je t'avoue que j'ai eu un peu peur en ouvrant cet article, m'imaginant un pamphlet sur le côté commercial de la fête des mères et le sexisme des marques... mais j'ai été agréablement surprise. Parce qu'il reflète plus ou moins ce que je pense.

    On accuse souvent les marques d'être sexistes. Ça dénote une méconnaissance du marketing. La marque n'est rien, la marque n'est absolument pas intéressée par le fait de passer un message, la marque a juste envie de vendre, et le mieux possible. Elle sait que dès le plus jeune âge, on encourage nos filles à aimer le rose et l'électroménager, et c'est donc ce qu'elle leur propose.

    Est-ce que les marques ont un devoir de désapprentissage du sexisme auprès de la population ? Peut-être. Certaines le font (mais il faut avouer que ce sont plutôt des marques à destination d'une certaine partie de la population, déjà sensibilisée à ce problème, donc c'est presque de la triche). Mais il ne faut pas oublier que l'offre s'adapte avant tout à la demande.

    Nous on a ces préoccupations parce qu'on appartient à cette minorité de personnes sensibilisées. Mais Madame Toutlemonde, ça ne la dérangera pas de voir une femme faire la lessive et la popote (c'est effectivement ce qu'elle fait !) et de recevoir des cadeaux "de femme" à la fête des mères...

    Les pubs sont à changer, mais parallèlement (et peut-être même avant), les mentalités aussi... Le jour où les femmes ne voudront plus de mixer pour la fête des mères, je peux te garantir que les pubs proposeront autre chose ! Ça tombe bien, toutes les mères ont des enfants et c'est précisément dans ces petites têtes blondes qu'il faut faire entrer la bonne parole ;)

    RépondreSupprimer
  5. Sauf qu'il faut avouer que les femmes ont plus tendance à parler mixer et maquillage et les hommes football et perceuse, ne soyons pas hypocrites envers nous même et assumons nos différences. Soyons fières de pouvoir donner la vie, avouons que nous sommes souvent meilleures que ces messieurs en ce qui concerne la tenue de la maison et des enfants. Je suis fière d'être au foyer, fière de ne pas dépendre ni de mon patron, ni de la cantine, ni de la grève des instits, ni du centre aéré, ni des congés de la nounou. Et oui je ne dépend que de mon mari, et lui au moins je l'ai choisis.
    Il n'y a rien d'ingrat a faire tourner les machines et repasser, cuisiner un bon diner, si c'est pour voir les siens beaux, biens portants et heureux.
    Il n'y a pas plus gratifiant que de prendre soin de sa famille et de ses proches.

    Soyons fières d'être des gonzesses les gars!

    RépondreSupprimer
  6. J'aime beaucoup ton article et le commentaire de Chat-mille, alors je n'ai pas grand chose à ajouter ^^.
    (PS: mon fils a un poupon et une mini-cuisine - ben quoi, faut bien compenser son établit de bricolage ;-)
    Bon par contre, sirène du marqueting, moi, j'aurais bien aimé un moule à gateau pour la fête des mères, je vais le souffler au Breton)

    RépondreSupprimer
  7. Tiens, j'ai justement publié un article sur le sexisme publicitaire (tiens,tout ce que tu "dénonces") du côté plutôt humoristique, en regroupant les pires pubs genre le PQ avec des fleurs (si-si). Je suis plutôt d'accord avec toi: tu peux être une femme et kiffer cuisiner sans que ça soit un crime,évidemment. Sauf que justement, la pub influence c'est un fait, à eux aussi de prendre leurs responsabilités et sortir des sentiers battus, être dans l'air du temps tout simplement! Et quoi que tu penses je vois de plus en plus de petits garçons,par exemple, avec leur poupée ou même déguisé en princesse pour carnaval: et alors?? Les mentalités changent, lentement mais on avance...pas à pas... ;-)

    RépondreSupprimer
  8. Oh oui, un peu de légèreté :)
    C'est vrai qu'à prôner l’égalité, on confond parfois avec la similitude.
    Alors que moi, ça me ferait super plaisir de recevoir un thermomix mais ça m’emmerderait royalement de revoir une place pour un match de l'euro (bon ok, ça dot bien se revendre plus cher).

    RépondreSupprimer